Pourquoi et comment quitter Facebook?

Un lecteur du Planet-Libre nous fait part de sa création, une brochure avec les arguments contre, les dangers et les problèmes qu’on rencontre avec Facebook. N’hésitez pas à découvrir ce superbe travail réalisé par Ehvince :

J’ai beaucoup expliqué à mes amis pourquoi facebook, c’est le Mal. Ce faisant j’essayais toujours de leur montrer de bons réseaux sociaux alternatifs et d’expliquer ce qu’on y gagne en fonctionnalités bien pratiques. En fait, j’aime bien ce sujet pour introduire des notions de logiciel libre et dériver sur d’autres usages du web.

Sauf que j’aurais aimé un site introductif simple et complet mais surtout, une brochure ! Donc je l’ai faite moi-même et ça donne le site Sortir de Facebook.

Voici le sommaire :

I

  • facebook et la non-protection des données personnelles : quelles conséquences pour tout le monde et comment s’en protéger.
  • de la «bonne» utilisation de facebook
  • censure
  • l’idéologie – les néo-conservateurs
  • environnement, culture du narcissisme, enfermement

II

  • digression sur internet, extrait d’une interview de Benjamin Bayard parue dans article 11
  • d’autres réseaux sociaux : Diaspora et Friendica

III

  • alternatives à google, gmail, skype, msn, etc

IV

  • intro à gnu/linux

Facebook est bien un prétexte pour aborder d’autres sujets 🙂

La brochure existe sous format pdf et fait 23 pages disponible sur https://sortirdefacebook.wordpress.com/

C’est grâce à nous si Facebook et consorts deviennent de véritables big-brother. Nous avons pourtant la possibilité d’utiliser d’autres services, qui nous font de plus gagner en fonctionnalités, alors faisons-le !

Auteur : Ehvince

8 commentaires


  1. J’aimerai bien connaitre les services libres qui ont autant de fonctionnalité que Google+ et Facebook tiens…

    Répondre

  2. Tu devrais être étonné par les fonctionnalités de Friendica, alors.
    Mais bon, la question n’est pas que là, alors s’il en manque 2-3…

    Répondre

  3. Juste une petite coquille :
    Benjamin Bayard n’a pas deux L dans son nom de famille.
    Il ne vole pas, il partage. 😉

    Merci en tout cas pour le lien et pour la découverte que je vais de ce pas transmettre sur Facebook. }:D

    Répondre

  4. C’est affreusement exact, mais heureusement cette coquille n’est pas dans la brochure !

    Retourner les armes de l’ennemi contre lui est aussi une bonne technique, mais pas éternelle 😉

    Répondre

  5. Parler de la vraie problématique de centralisation et poser son blog sur wordpress.com, n’est-ce pas du « Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ! » ?

    C’est dommage de ne pas parler de Statusnet quand on sait que c’est un vrai réseau social distribué où l’on peut être (presque*) maître des données qu’on publie.

    * On reste sur Internet

    Répondre

  6. Effectivement m’auto-héberger aurait été mieux, mais tu viens chercher la petite bête ! Je te renvoie à la conclusion du document, pour une réponse, et à la partie 4.3 pour quelque mots sur StatusNet.

    Répondre

  7.  » C’est grâce à nous* si Facebook et consorts deviennent de véritables big-brother.  »

    * Le libre bordel désorganisé, communaucorporatiste se battant de fork en fork , inaccessible au commun des mortel, qui devraient tous devoir apprendre à coder dans 50 langages, etc 😉

    http://philippe.scoffoni.net/tout-nest-pas-troll-le-logiciel-libre-autrement
    Pensez a regarder les sondages …
    Et si vous voulez vous y prendre autrement … il y a le formulaire : http://philippe.scoffoni.net/contact/
    malheureusement peux ou jamais utilisé !!!

    Répondre

  8. Je suis d’accord sur le fait qu’on ait le choix d’utiliser autre chose que Facebook.
    Perso j’utilise Facebook et Diaspora* mais bon quand tes contacts ne veulent pas utiliser autre chose que Facebook tu l’as dans l’os… Faut les « convertir » eux aussi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *